Ma méthode se précise, lentement mais sûrement

Même pour une personne organisée – et je me considère comme telle – il n’est pas simple de trouver LE système qui fonctionnera. Après mûres réflexions, j’ai choisi d’utiliser un calendrier mensuel (trouvé dans une ruelle du quartier) et de l’utiliser comme un tableau hebdomadaire. Après tout, je ne peux pas voir tellement plus loin, et lorsque c’est nécessaire, ce type d’affichage n’est pas pratique.

J’ai téléchargé les pictogrammes de Les Pictogrammes pour représenter les matières à l’étude, les ai découpés puis plastifiés. Je les pose avec de la gomme bleue sur le tableau et je range les images inutilisés dans des feuilles pour diapositives, qui sont exactement du même format. Je place ces feuilles dans des pochettes de couleur 8,5″x11″, suspendues juste à côté.

Dans ces pochettes, je mets aussi les exercices imprimés à faire, à terminer, et ceux à refaire encore et encore, comme des casse-tête plastifiés ou des labyrinthes effaçables. Les «travaux» terminés seront identifiés, datés, puis déposés dans des plateaux superposables, en attendant un tri pour le portfolio. Je tente de prendre le plus de photos possible afin d’avoir tout mon «programme» en version numérique.

Mes idées de projets sont regroupées dans un document Word pour le moment. Pourtant, je devrai bien faire une planification plus précise, disons hebdomadaire, dans un document à part – et bientôt! J’hésite encore sur le format… un cartable 2″ avec intercalaires pour les mois, incluant des pages de calendrier vierge, des listes de matériel, des thèmes? ou un document Excel avec un onglet par mois ou par semaine? Cette dernière permettrait de mettre des liens hypertextes pour retrouver facilement les bricolages trouvés sur le web… mais ça implique que je vais me retrouver devant l’ordinateur dès le matin et ça, c’est très dangereux!

Vais-je perdre la tête à vouloir tout consigner: nombre de page de chaque cahier terminées chaque jour, comptines apprises, livres lus, observations? Je souhaite trouver l’équilibre et savoir départager l’essentiel du superflu, histoire de me garder un peu de temps à moi en soirée. Il y a tant à faire, à lire, à apprendre… à tout âge!

Et vous, comment faites-vous (feriez-vous) pour vous y retrouver?

Publicités

Comments (4) »

Fleurs d’artifice

Nous avons tenté cette petite expérience récemment: colorer des fleurs. L’idée a été prise sur le blog Au fil des jours http://aufildesjours-claudia.blogspot.com/2009/07/artifice-de-couleurs.html Lors d’une promenade, nous avons trouvé la même fleur, l’herbe à dinde (l’achillée millefeuille), alors nous en avons cueilli!

Coco a placé les tiges dans l’eau colorée. Nous avons fait 4 couleurs à raison de 4 gouttes de colorant alimentaire par pot. Advienne que pourra, nous sommes-nous dit!

Voici les photos avant, et après (jour 3).

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Comme on a pu le constater, tous les pigments ne sont pas égaux: le bleu a gagné, haut la main. Le vert n’est pas si mal non plus. Par contre, le rouge et le violet sont plutôt timides, et je n’avais pas compté retrouver la moitié des pétales sur mon bureau avant la fin de l’expérience! Il manquait peut-être d’eau, de colorant, et sans doute les fleurs qui poussent en ville sont-elles moins vigoureuses…

M’enfin… la leçon est apprise quand même, et on a pu voir comment l’eau est absorbée par les fleurs. À refaire avec d’autres végétaux, définitivement!

Leave a comment »

Longicorne noir

Longicorne

Trouvé sur le patio, au chalet, dans les Laurentides

Quelle découverte! une grosse bibitte! Clément n’a visiblement pas peur de l’inconnu. L’intrus (ou était-ce nous?) s’est laissé admirer de longues minutes, avant de poursuivre son chemin vers les conifères, qu’il adore.

Il s’agit d’un longicorne noir mâle. De l’ordre des coléoptères et de la famille des cérambycides, dont il existe 25000 espèces au monde, dont 178 au Québec. On l’appelle en anglais Asian longhorned beetle, quoiqu’il se distingue de l’espèce asiatique par l’absence de taches blanches sur ses élytres (la seconde paire d’ailes).

De toute beauté, n’est-ce pas?

Leave a comment »

Planif pour la prématernelle

Chacun son livre, chacun son fauteuil, c'est l'heure de la lecture!

Ce que j’appelle ma planification, c’est en fait une liste des projets, activités, bricolages, événements de l’année, triés par mois. Comme je me connais, il y en a beaucoup trop, et je devrai choisir les plus appropriés. C’est pourtant ça la beauté de la chose: on fait ce qu’on veut! Donc, si on trouve quelque chose de mieux entretemps, le programme peut changer!

Côté académique d’abord, j’ai opté pour un cahier approuvé par le Ministère de l’éducation (pour me rassurer seulement): Tout mon préscolaire, aux éditions Caractère. L’apprentissage de la lecture et de l’écriture se fera tout en douceur, et nos visites à la bibliothèque seront fréquentes.

Il en sera de même pour le calcul, à l’aide aussi d’un site web formidable, PoissonRouge.com, qui touche aussi les sciences, les arts et les langues de façon très ludique. Et voilà: l’informatique est intégrée. D’ailleurs, Coco est très habile déjà avec la souris, et trouve intuitivement où on doit cliquer sur une page.

Je vais offrir des activités pigées dans le livre L’encyclopédie des activités pour les tout-petits, aussi aux éditions Caractère; cela, si j’ai encore du temps après avoir fait une tonne de bricolages, saisonniers ou non, du site Alphamom.com. Les habiletés motrices, affectives, sociales, langagières et cognitives seront développées grâce à des exercices provenant des livres Techniques d’impact au préscolaire, aux éditions Québécor, et Préparez votre enfant à l’école – 2 à 6 ans, aux éditions de L’Homme.

C’est sans compter les sorties éducatives, visites de musées, activités sportives et de plein air et projets scientifiques que nous prévoyons faire! Une chose est sûre: les cadeaux seront faits maison, cette année!

Il y aura des thèmes, mais de durées variées, selon l’intérêt, selon les exercices disponibles, selon l’humeur, même!

Alors voici le mois de septembre, en gros:

  • Cueillette de feuilles et de cônes, personages et paysages en objets de la nature
  • Mangeoire d’oiseaux en carton de lait et guirlandes de céréales pour les oiseaux
  • Lapbook sur la météo
  • Le ciel, les planètes et les étoiles
  • Fabrication de savons artisanaux
  • Préparation de la fête de Coco, 4 ans, sur le thème des superhéros (invitations, déco, capes, masques, surprises, desserts)
  • Création du Flat Clément qui partira en voyage (explications à venir)

Voilà. Je ne sais pas encore combien d’académique nous ferons par mois, alors je ne le note pas, mais je vise 5 pages par jour d’école. Nous nous aiderons aussi de jeux de société, tels que Logix, Architek, Camouflage, Lotto, Bingo, ainsi que des Cherche et trouve et des casse-tête, entre autres. Nous jouerons avec les lettres, écouterons des documentaires, visiterons le jardin botanique, jouerons au soccer, etc. Et toute suggestion de fiston sera accueillie avec ouverture d’esprit (il a de drôles d’idées, parfois)!

Je m’aperçois que ma planif n’est pas au point, mais on a un objectif général, et on s’ajustera au gré de nos envies et de nos besoins. Que l’aventure commence!

Comments (1) »

C’est bientôt la (non-)rentrée!

Sac à dos orange

La rentrée... dehors!

Chaque parent veut faire le plus et le mieux pour ses enfants. Il part de ce qu’il connaît, de ce qu’il juge le meilleur choix pour eux. Voilà. Mes recherches sont faites, ma décision est prise: nous ferons l’école à la maison dès le 29 août 2011.

Bien sûr il est encore tôt, Coco aura bientôt 4 ans, mais il n’est pas question que je le freine dans son goût d’apprendre. Il est éveillé, articulé, actif, créatif… et sa maman est prête pour ce beau défi; c’est donc le bon moment. Le petit frère, Pinotte, y trouvera sûrement son compte aussi du haut de ses 16 mois.

Il existe autant de façons de faire l’école à la maison qu’il y a de parents éducateurs. Notre façon sera donc unique, tout comme nous! Le but: apprendre à notre rythme, grâce à des sujets qui nous inspirent, au gré du temps et des saisons, avec les ressources que nous avons, que nous créons, que nous découvrons! Vivre notre vie de famille, resserrer les liens, passer du temps de qualité ensemble, s’épanouir, découvrir le monde!

La classe verte, c’est notre penchant pour la nature autant que notre éco-responsabilité. Ce blog, c’est mon défi supplémentaire, mais aussi notre façon de partager nos expériences avec d’autres parents-éducateurs, et de faire connaître ce beau mode de vie à ceux qui, comme moi il y a quelques semaines, ignorent encore que c’est possible ici, au Québec, en 2011.

Oui, 5000 familles font l’éducation à domicile au Québec, pour des raisons très diversifiées. Oui, il existe des groupes de soutien qui organisent régulièrement des activités éducatives et sociales. Plusieurs familles deviendront des amis, c’est garanti. Non, nous ne serons pas isolés et les enfants ne deviendront pas des mésadaptés sociaux; au contraire, lorsque tous les enfants seront sur les bancs d’école, nous, nous serons dans le vrai monde!

L’école n’est pas une mauvaise chose en soi. Je crois seulement qu’elle n’est pas la meilleure chose pour mes enfants en ce moment. Voyons ce que l’avenir nous dira. Chaque année, nous nous poserons la question: aimons-nous encore ça? que pouvons-nous faire pour améliorer notre style de vie? Alors, ensemble, nous ferons le choix que nous croirons le meilleur, bien sûr.

Leave a comment »